Archive pour août 2010

Professionnalisation des services à la personne : nouveau programme du CIF-SP

Lundi 30 août 2010

Le Centre d’information et de formation des Services à la Personne (CIF-SP) propose tous les ans un programme complet de formations professionnelles destiné aux demandeurs d’emplois, salariés des services à la personne et aux créateurs d’entreprises du secteur.

Ces formations abordent aussi bien les compétences des métiers des services à la personne, telles les mises à niveaux en ménage, petit bricolage ou hygiène alimentaire que les aspects plus techniques de la gestion d’une entreprise de services à la personne.
Exemple, le catalogue de formations 2010 propose un stage sur la gestion des plannings des intervenants, sur l’application du droit du travail dans le cas particulier des services la personne, etc. Des révisions utiles pour celui qui veut se lancer dans la création d’une entreprise !

Consulter la totalité du programme de formation du CIF-SP 2010.

Demain, quels progrès pour les malades d’Alzheimer ?

Mardi 17 août 2010

Depuis la prise de conscience de l’existence des maladies neuro-dégénératives dans les années 80, l’Association France Alzheimer agit pour aider les familles touchées par la maladie. Formation des aidants, information, accueil et écoute des familles et des malades… L’association fête aujourd’hui 25 ans d’action concrète et dresse le tableau des progrès attendus pour demain.

1. L’application du troisième Plan Alzheimer sur le terrain
Ce plan lancé le 1er février 2008 vise l’amélioration de la qualité de vie des personnes malades et de leurs proches.

2. La diminution du coût de la maladie pour les familles
Un projet de loi d’aide à l’autonomie devrait être voté avant fin 2010 et entrer en application en 2011, selon les dernières déclarations du gouvernement.

3. La recherche d’un traitement curatif

Les études thérapeutiques en cours sur la maladie d’Alzheimer cherchent désormais à s’attaquer à la cause même de la maladie et non plus simplement à l’atténuation des symptômes. La recherche trouvera peut-être, demain, un traitement curatif.

> Compte-rendu complet de ces 3 axes de progrès déterminants pour les malades d’Alzheimer.

> L’association France Alzheimer.

Révision à domicile : mémo sur l’aide gouvernementale aux services à la personne

Vendredi 13 août 2010

.

Depuis la crise et les programmes de réductions des dépenses qui l’ont suivi, les aides offertes aux services à la personne ont été souvent discutées.

Dans un contexte parfois conflictuel, il est bon de se rappeler les principales étapes de développement de l’aide en question.


1953
Réforme des lois d’assistance. Un décret constitue la base juridique de l’aide à domicile. Il est désormais question d’aide sociale et non plus d’assistance.

1962 Un soutien à domicile adapté des personnes âgées est préconisé dans le rapport Laroque.

1987 Exonération de charges patronales pour les particuliers employeurs handicapés ou âgés de plus de 70 ans.

1990 Création d’une prestation pour la garde d’enfants par une assistante maternelle agréée (AFEAMA).

1990 Les objectifs de créations d’emplois s’ajoutent aux objectifs traditionnels des politiques sociales : apparaissent ainsi les premières mesures destinées à rendre solvable la demande d’emplois familiaux.

1991
Première réduction d’impôt sur le revenu : elle correspond à la moitié des dépenses au titre des emplois familiaux.

1993 Mise en place du Chèque Emploi Service (CES) pour simplifier les formalités administratives attachées aux emplois familiaux.

1996 Création du titre emploi service, pour permettre aux entreprises de financer partiellement des services à la personne pour leurs salariés.

1996 Le contour des services à domicile faisant l’objet du soutien public est modifié par la loi du 29 janvier et son décret d’application du 24 juin.

2002 L’agrément jusqu’à présent réservé aux structures associatives est ouvert aux entreprises et divisé en deux procédures :

  • L’agrément qualité s’applique aux services destinés aux personnes âgées et à la garde d’enfants de moins de trois ans.
  • L’agrément simple est destiné aux autres services à domicile, non destinés à l’accompagnement d’un public fragile.

2002 La réduction fiscale est désormais étendue aux utilisateurs de services à domicile délivrés par des entreprises agréées.

2005 Plan de développement des services à la personne dit plan Borloo. Une nouvelle dénomination apparaît, « les services à la personne ».

2009 Plan II de développement des services à la personne élargissant le champ du plan de 2005 en prévoyant l’éligibilité de cinq services supplémentaires.

.

Source : rapport n° 8 du Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale (CERC), Sénat. Cité par le rapport Kergueris.

Lutte contre les accidents de la vie courante, une grande cause nationale en 2011 ?

Mercredi 11 août 2010

Les accidents de la vie quotidienne représentent aujourd’hui 11 millions d’accidents par an. Ceux-ci sont à l’origine de 20 000 décès et 4,5 millions de blessés par an. Un fléau qui représente pas moins de 10 % du coût total des soins en France. Face à ce triste constat, les acteurs du Collectif inter associatif de Lutte contre les Accidents de la vie Courante (CLAC) ont souhaité alerter les pouvoirs publics.

En effet, la reconnaissance en tant que grande cause nationale des accidents de la route en 2000 a permis de sensibiliser efficacement les populations à une nécessaire modification des comportements au volant. Il pourrait en être de même pour les accidents domestiques. Une campagne de prévention d’envergure pourrait alerter tout un à chacun sur la dangerosité des produits utilisés à la maison, l’inadaptation du logement pour les tous petits ou plus âgés ou encore les comportements imprudents.

Une meilleure sensibilisation aiderait en plus les entreprises et acteurs des services à la personne dans la gestion quotidienne de leurs interventions au domicile de leurs clients.

Suite au signal d’alarme tiré par le CLAC, les Ministres de la Consommation, de la Santé et de l’Intérieur ont écrit au Premier ministre pour qu’il accorde à l’automne le label « Grande cause nationale » à la lutte contre les accidents de la vie courante.

Source : communiqué du Collectif inter associatif de Lutte contre les Accidents de la vie Courante du 30 juillet 2010 : CLAC contre  les accidents domestiques et de loisirs.

Legrand partenaire de la Maison du futur 192 m2 d’innovations dernier cri pour la maison à tester en dire

Vendredi 6 août 2010

Sur le Salon des services à la personne cette année, découvrez une maison de 192 m2 entièrement dédiée aux innovations technologiques qui facilitent la vie quotidienne à domicile.

Dans cette Maison du Futur, de la chambre au salon et en passant par la salle de bain, vous prenez les manettes des dernières innovations en matière de domotique, de système de sécurité ou d’avancées écologiques.

Partenaire de la Maison du Futur, Legrand, spécialiste des infrastructures électriques et numériques en bâtiment propose une offre spécialement conçue pour améliorer le confort de la maison :

> Détecteur de fuites de gaz ou d’inondation : une alerte vous prévient directement sur votre mobile.

> Un réseau multimédia permettant de vous connecter à Internet et à vos applications en ligne partout de la maison. Diffuser un diaporama sur le téléviseur devient un jeu d’enfant !

> Chemin lumineux lit-toilettes : le trajet est sécurisé en utilisant des détecteurs de mouvement qui automatisent partiellement l’éclairage sur le parcours… une prévention utile contre les mauvaises chutes !

Pendant les 3 jours du salon, vous découvrez toutes ces innovations et bien d’autres, expliquées par leurs concepteurs. Vous pouvez les interroger et évaluer avec eux la possibilité d’intégrer cette solution chez vous. Mieux encore, vous la testez en direct !

Rendez-vous à la Maison du Futur, une maison entièrement concue pour vous faciliter la vie : plus sûre, plus écolo et totalement « nouvelles technos » les 25, 26 et 27 novembre 2010, de 10h à 18h, Porte de Versailles à Paris.
Visualisez la Maison du Futur au sein du Salon des services à la personne.

Legrand, partenaire de la Maison du Futur.
Partenaire de la Maison du Futur.

Dernier chiffre : le volume horaire des emplois à domicile se stabilise

Jeudi 5 août 2010

Enregistrant une croissance régulière depuis 15 ans, le secteur des services à la personne avait semblé relativement protégé lors des débuts de la crise. Pourtant voilà plus d’un an que le secteur est touché : baisse du nombre de particuliers employeurs, baisse du nombre d’heures des emplois familiaux, etc.

Or, depuis début 2010, pour la première fois, le volume d’heures de travail à domicile déclarées par les quelque trois millions de particuliers employeurs s’est enfin stabilisé. Le nombre de particuliers-employeurs est en croissance depuis le printemps 2009 (+2,8% sur un an).

Source : déclaration de l’Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale) du 15 juillet 2010.

Nouvelle réglementation : la fin de l’agrément simple

Mercredi 4 août 2010

La récente discussion sur la loi relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l’artisanat et aux services a entraîné de nouvelles modifications du cadre réglementaire des activités de services à la personne. Notamment les procédures d’agrément des prestataires.

> Une simple déclaration remplace dorénavant l’agrément simple :

Pour tous les services ne s’adressant pas aux personnes vulnérables. Mais pas de changements pour les prestataires déjà agréés, ils seront dispensés de cette déclaration.

> L’agrément qualité est maintenu :

Pour toutes les activités en rapport avec les publics fragiles :
. la garde d’enfants, en dessous d’une limite d’âge qui sera fixée par arrêté,
. l’assistance aux personnes âgées ou handicapées, ou autres personnes ayant besoin d’une aide personnelle à leur domicile ou dans leur environnement de proximité favorisant leur maintien à domicile.

> Élargissement des possibilités de paiement en CESU :

Le chèque emploi service universel peut désormais servir à régler des prestations de service fournies :
- par des centres de loisirs accueillant des enfants scolarisés de moins de 6 ans,
- à des personnes bénéficiaires de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie),
- pour le transport de voyageurs par taxi, de personnes âgées ou à mobilité réduite titulaires de prestations sociales.

L’ensemble de ces nouvelles mesures ont été décidées le 23 juillet. Elles doivent encore faire l’objet de décrets avant leur mise en application.
Source : Loi n° 2010-853 du 23 juillet 2010, Journal officiel du 24 juillet 2010, p. 13 650








Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >