6 structures s’associent pour lutter contre la précarité de l’emploi dans les soins à domicile

Face aux difficultés de recrutement rencontrées dans leurs structures, les dirigeants de 6 établissements médico-sociaux, sanitaires et d’associations d’aide et de soins du Finistère choisissent de mutualiser leurs personnels, via un groupement d’employeurs. Une formule qui leur permet d’embaucher des salariés à temps plein, durablement.

Pour Hervé Sérieyx, Vice-Président de l’Union des Groupements d’Employeurs de France (UGEF) : « Tout l’intérêt des groupements d’employeurs, c’est de tricoter avec des petits morceaux d’emplois de véritables emplois à temps plein. » L’employé, salarié en temps partagé par le groupement partage son temps de travail entre les différentes entreprises membres du GE. Celui-ci offre ainsi aux employeurs une souplesse de gestion du personnel unique tout en garantissant aux salariés des emplois durables, à temps plein. Une aubaine dans les services à la personne où les emplois d’aides à domicile, souvent à temps partiel, ne satisfont ni les salariés (85 heures par mois en moyenne / 800 € de salaire), ni les employeurs qui peinent à trouver des candidats.

Résultat : du personnel fidélisé, des capacités d’embauches décuplées

Les 6 fondateurs du GE M3S (Groupement d’employeurs médico-social, social et sanitaire créé le 15 octobre 2008) se félicitent aujourd’hui de recruter, via le groupement, des personnels hautement qualifiés tels des psychologues, kinésithérapeutes ou même des experts en informatique .

Source : Le Telegramme.com

Partager cet article :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • Netvibes
  • LinkedIn
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Digg
  • del.icio.us

Tags: ,



Laisser un commentaire pour : 6 structures s’associent pour lutter contre la précarité de l’emploi dans les soins à domicile








Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >