Aidants familiaux : un rôle central dans l’accompagnement des seniors

La plupart du temps, on devient « aidant » sans s’en rendre compte : « Au début, on fait des petites choses… Puis on est amené à en faire de plus en plus, à mesure que la dépendance de la personne âgée dont on s’occupe évolue… Pendant trois ans, je ne me suis pas reconnu comme un aidant. Je faisais les choses parce qu’il fallait les faire ». Ce témoignage, beaucoup de personnes pourraient le signer de leur propre main, car il correspond à leur propre expérience.

C’est dans une optique d’accompagnement des aidants que des sites internet comme www.logement-seniors.com facilitent la recherche de solutions de logement pour les seniors quel que soit leur âge, ressources et état de santé. Ils peuvent ainsi avoir accès gratuitement aussi bien à des professionnels des services à domicile qu’à plus de 8000 EHPAD et 3000 résidences seniors en France mais également à des solutions alternatives comme l’hébergement familial.

C’est en 2010 que le Gouvernement français a lancé la première « Journée Nationale des Aidants », dont le but était de sensibiliser la société et les médias au rôle primordial que jouent ces proches, la plupart du temps bénévoles, auprès des personnes fragilisées. Un rôle complexe, à la fois d’aide directe et de coordination de divers intervenants auprès de la personne âgée. Un rôle discret et indispensable, qui a de plus en plus besoin d’être reconnu et valorisé.

Avec la Loi sur l’adaptation de la société au vieillissement de la population, adoptée au Sénat le 29 octobre 2015, le sujet est plus que jamais d’actualité. Un certain nombre des dispositions de cette loi visent à instaurer une meilleure reconnaissance du rôle des aidants en leur ouvrant de nouveaux droits.

Quand le niveau de dépendance de la personne âgée n’est pas trop élevé et qu’une entrée en maison de retraite (EHPAD) n’est pas indispensable, bien vieillir équivaut pour elle à rester dans son domicile, ce que souhaitent d’ailleurs un très grand nombre de seniors. Ce qui suppose l’intervention de professionnels en complément du rôle de l’aidant.

Le secteur des services à domicile est aujourd’hui un enjeu majeur pour le bien vieillir de nos aînés, mais aussi un enjeu majeur de notre économie. La « Silver économie » représente un potentiel considérable de créations d’emploi d’ici à 2030. Un défi à relever et une chance à saisir !

 

Les 14 et 15 novembre 2017, profitez du Salon des services à la personne pour vous aider à faire les bons choix pour vous ou une personne âgée de votre entourage.

> Infos et invitation gratuite

Partager cet article :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • Netvibes
  • LinkedIn
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Digg
  • del.icio.us

Tags: , , , , , , , , , ,

2 commentaires pour “Aidants familiaux : un rôle central dans l’accompagnement des seniors”

  1. erika dit :

    Je trouve cet article très intéressant, il est vrai que le logement pour les séniors est difficile car les loyers sont très chers qu’ils soient en EHPAD de plus la famille n’est pas toujours auprès d’eux malheureusement

  2. Guillaume dit :

    Je pense que les services à domicile est le futur pour toute personne voulant reprendre une activité ou en commencer une. Pour nos ainés, c’est aussi un moyen de les assister!



Laisser un commentaire pour : Aidants familiaux : un rôle central dans l’accompagnement des seniors








Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >