Plan II des services à la personne : premières réactions

Avec 11 mesures et 3 objectifs annoncés :
• soutenir la création d’emplois dans les services à la personne,
• professionnaliser le secteur et améliorer la qualité des emplois,
• simplifier et assouplir les outils de diffusion de Cesu préfinancé

le plan II est le digne successeur du Plan Borloo lancé en 2005.

S’il a été globalement bien accueilli par les professionnels du secteur, il suscite tout de même quelques réactions, notamment :
• L’UNA qui estime que les mesures mises en place pour la professionnalisation en faveur du Particulier employeur « ne représentent en aucun cas une réponse suffisante, satisfaisante ni pertinente. »
• A l’unanimité, particuliers comme professionnels regrettent que la mesure annoncée de crédit d’impôt n’ait pas été mise en place.
Ainsi Guillaume Richard, président d’O2 développement, affirme « Certains de mes clients préfèrent encore payer 12 € de l’heure au black plutôt que 20 € pour en récupérer 10 dans un an. Notamment les classes moyennes. »
Voici également les commentaires recueillis sur le site de l’ANSP :
• « Moi je trouve cela dommage qu’on ne parle toujours pas de la convention collective et que le crédit d’impôt, certes difficile à mettre en place, mais annoncé en 2008, ne soit pas non plus abordé…

Concernant la simplification d’accès à l’agrément simple, il ne faudra pas non plus que n’importe qui puisse s’installer dans ce type de société… »
Et enfin une analyse bien construite d’un prestataire de services à la personne :
• « Parmi les point noirs je citerais :

Toujours pas de convention collectives en vue

Toujours pas de changement au niveau des avantages fiscaux, ce qui a mon avis reste un frein a l’utilisation des S.A.P., les gens ne sont pas tous près ou n’ont pas forcement les moyens d’effectuer l’avance, qu’ils ne récupéreront que l’année suivante.

L’allégement de la procédure pour l’obtention de l’agrément simple, qui risque de devenir du grand n’importe quoi. D’autant plus que dans l’état actuel des choses cet agrément n’est pas réellement difficile à obtenir.

Les médias nous affichent les services à la personne comme le nouvel eldorado, et pas mal de gens s’engouffrent dans ce nouveau secteur, en pensant que c’est facile. A mon avis et de part mon expérience personnelle c’est loin d’être le cas
L’agrément reste tout de même un filtre efficace tel qu’il est pour le moment

- Et la fameuse mesure 3, a moins que je ne sois très mauvais en math je ne voit pas comment les petite structures pourrait proposer pour 30€/mois: un abonnement internet ( environ 29€) + un pc à disposition + un module de formation accompagnement
Mais il y a quand même des points positifs :

L’apparition de nouvelles activités: Audit eco habitat
Prévention des accidents de la vie courante: qui pourrait être facilement intégré a la prestation dite « petit bricolage » et permettre d’élargir le champ des activités autorisés
- La possibilité pour les salariés de s former pendant les périodes non travaillées est également intéressante, cela permettrai de professionnaliser le secteur d’une part, et d’éviter le cumul de contrat temps partiel qui peut être mal perçu par les employés

La suppression de l’offre globale qui pourrait apporté un peu plus de souplesse à l’offre de services

Le versement de prestations sociales sous forme de CESU

Et cerise sur le gâteau l’éventuelle suppression de le condition d’activité exclusive. Qui serait, je pense, la meilleure de toute ces mesures, puisqu’elle permettrai d’augmenter le volume d’activité et par conséquent d’embaucher du personnel avec des contrat plus intéressants.

La condition bien sur étant de tenir deux comptabilité distincte pour bien séparer la partie réservée au particulier du reste de l’activité.

Ce serait un bon moyen de créer de l’emploi puisque un employé avec un contrat temps plein 35h pourrait travailler par exemple 20h en ménage pour les particuliers et 15h pour du nettoyage de bureau ou collectivité. »

Vous pouvez continuer la discussion sur le forum de l’ANSP http://www.servicesalapersonne.gouv.fr/le-forum-des-services-a-la-personne-(1181).cml?FZ=1&g=posts&t=574 ou ajouter des commentaires sur ce post!

Partager cet article :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • Netvibes
  • LinkedIn
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Digg
  • del.icio.us

2 commentaires pour “Plan II des services à la personne : premières réactions”

  1. blog » La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), un outil à privilégier pour professionnaliser les services à la personne ? dit :

    [...] des services à la personne. C’est d’ailleurs un des points de progrès envisagés dans le Plan II des services à la personne (2009). L’Agence nationale des services à la personne lancera donc prochainement une expérimentation [...]

  2. Colloque : la qualité, une affaire de tous | Blog du Salon des services à la personne dit :

    [...] la réflexion sur la professionnalisation engagée depuis le Plan II des services à la personne, le colloque d’ouverture du Salon des services à la personne place la qualité des services [...]



Laisser un commentaire pour : Plan II des services à la personne : premières réactions








Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >