Archive pour la catégorie ‘Actualité des services à la personne’

Événement : les Trophées de la prévention des accidents de la vie courante

Mercredi 21 avril 2010

Objectif de ces Trophées, valoriser les initiatives de terrain. Si vous exercez une activité dans ce domaine, vous pouvez la faire connaître et espérer gagner l’un des 3 prix suivants  :

  • 1er prix : réalisation d’une émission Consomag (produite par l’Institut national de la consommation) et diffusion sur le réseau de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO) + 1 000 € offerts par Macif Prévention ;
  • 2ème prix : réalisation d’une émission Consomag et diffusion sur le réseau de France Télévisions + 500 € offerts par Macif Prévention,
  • 3ème prix : 500 € offerts par Macif Prévention.

Téléchargez le dossier de candidature sur le site Stop aux accidents quotidiens.

Faites vite ! Vous devez déposer votre dossier de candidature avant le 20 mai.

Christine Lagarde salue la performance des services à la personne en 2009

Vendredi 16 avril 2010

Le nombre d’heures travaillées dans le secteur des services à la personne (ménages, gardes d’enfants, etc) a augmenté de 1% en 2009, pour atteindre 1,35 milliard d’heures a indiqué dimanche dernier la Ministre de l’économie Christine Lagarde.
Ce qui correspond à la création de 10 000 emplois équivalents temps-plein.

Une progression du secteur, même ralentie dont elle s’est félicitée. Pourtant, comme l’ensemble de l’économie, le secteur a été très touché et pour aider ses acteurs, le gouvernement prévoit un amendement élargissant l’utilisation des CESU. Ceux-ci pourraient être utilisés pour répondre à de nouveaux besoins tels l’aide aux aidants familiaux, la prévention des accidents de la vie courante à domicile, l’audit éco-habitat, le paiement des centres de loisir, etc.

Affaire à suivre lors de l’amendement porté au projet de loi sur le réseau des chambres consulaires.

Les agences d’intérim font leur entrée dans les services à la personne

Vendredi 2 avril 2010

Ils ne sont pas encore nombreux sur le marché. Seule l’enseigne Adecco a créé ses premières agences dédiées aux services à la personne (dix centres régionaux, 52 antennes). Mais, touchées par la crise, la plupart des enseignes se renseignent et ne négligent pas ce débouché. Les dirigeants de Randstad et Manpower se sont ainsi récemment déclarés prêts à se lancer si la législation était revue*. Une suggestion qui fait écho au sein du gouvernement.

Vers une révision de la législation en faveur des agences d’intérim

Le 15 mars dernier, le Ministère du Travail** a annoncé la possibilité d’une révision de la législation en cours. Jusqu’à présent les agences d’intérim ne pouvaient proposer que des remplacements de salariés en poste ou intervenir lors d’un accroissement soudain de l’activité. Cette révision de la législation pourrait donc considérablement changer la donne. À condition toutefois que ces agences, habituées à travailler pour des entreprises, sachent s’adapter au monde si particulier… des particuliers !

* Source : Le Figaro.fr

** Source : La tribune

Professionnalisation des acteurs : un partenariat entre le Pôle emploi et l’ANSP

Jeudi 25 mars 2010

L’Agence nationale des services à la personne considérait déjà la Valorisation des acquis de l’expérience (VAE) comme voie de professionnalisation à privilégier. Elle poursuit son action en faveur de l’emploi dans les services à la personne en signant un partenariat avec Pôle emploi. Une collaboration visant à lever les obstacles à l’accès à la VAE.

Pour la mise en œuvre de ce dispositif pilote, trois régions ont été sélectionnées : PACA, Pays de la Loire et Limousin. Les candidats à la VAE dans les services à la personne y seront accompagnés individuellement tout au long de leur parcours de professionnalisation.

Tout le détail du partenariat Pôle Emploi et ANSP. >>


La Cour des comptes critique le plan Borloo, les professionnels du secteur répliquent. Point sur la discussion

Vendredi 19 mars 2010

Publié en début d’année, le rapport annuel de la Cour des comptes n’a pas fait la part belle aux services à la personne. Le secteur, au vu de ses résultats, ne justifierait pas le montant de l’aide engagée par l’État : 720 millions d’euros (exonérations + subventions).

Désaccord quant au nombre d’emplois créés
La Cour des comptes dénonce « une base statistique incertaine » et une « conception anormalement extensive de la notion d’emplois créés« . Elle enregistrerait : 36 000 emplois pour 2006 et 39 000 pour 2008. Bien loin des 500 000 emplois annoncés à la création du plan Borloo. Par ailleurs le dispositif n’atteindrait pas les objectifs assignés au départ en favorisant les ménages les plus aisés…

Du côté des professionnels du secteur, on s’inquiète de telles déclarations. Maxime Aiach, Président de la FESP utilise un droit de réponse dans Le nouvel économiste (24/02/2010).
Certes le nombre d’emplois créés est en deçà des prévisions (312 000 emplois créés depuis 2004 – Source ANSP), mais c’est sans compter les cotisations versées à l’État par les entreprises de services à la personne : 958 millions d’euros.

Pour le fondateur du réseau de franchises Acadomia, qui avoue avoir versé 30 millions d’euros de cotisations à la sécurité sociale et autres caisses en 2009 (pour un CA de 120 millions), il faut aussi compter :

  • La nette amélioration des conditions de vie des bénéficiaires des services de proximité,
  • La diminution des coûts d’assurance chômage lié aux emplois créés,
  • Les économies liées à l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires. Par exemple l’économie d’un redoublement en cas d’accompagnement scolaire (entre 8 000 et 10 000 euros).

Et de conclure : « Aujourd’hui changer les règles du jeu alors qu’on commence à s’organiser serait suicidaire. Le recours une à une offre légale n’est pas encore totalement ancré dans les comportements. »

Bref, ce rapport de la Cour des comptes alancé une réflexion collective du modèle économique du secteur. Le Président de l’ANSP a ainsi évoqué la nécessité d’une évaluation. Un bilan pour améliorer l’efficacité globale du dispositif… Affaire à suivre donc.

Pour approfondir le sujet :
Rapport annuel 2010 de la Cour des comptes (à télécharger)

Réponse de Maxime Aiach, Président de la FESP (Le nouvel Économiste)

Réponse de Bercy et de l’Agence nationale des services à la personne (L’Usine Nouvelle)

Quelle est la solution de garde d’enfants la plus avantageuse pour vous ? Faites le test en ligne !

Jeudi 18 mars 2010

Chez la nounou ou à la crèche ? Ou peut-être une assistante maternelle à domicile… ? Le principal critère de choix entre ces différents modes de garde est bien souvent financier. Mais au vu des aides offertes (variables selon les modes de garde), il n’est pas toujours évident de s’y retrouver.

La Fepem (Fédération des Particuliers-Employeurs de France) met à votre disposition un simulateur des coûts associés à chaque mode de garde. Il vous suffit de remplir le formulaire en ligne pour obtenir une estimation calculée en fonction de votre département, de vos revenus et de votre durée de travail (à temps partiel ou non). De quoi vous guider dans ce choix essentiel !

Testez le simulateur de coûts >>

Concours Talents des Services à la Personne : entre 1600 € et 10 000 € à gagner pour votre entreprise

Mardi 2 mars 2010

Depuis 12 ans, les Boutiques de Gestion, réseau national d’accompagnement à la création d’entreprise, proposent un concours visant à encourager les créateurs et porteurs de projets, même les plus petits !
Le concours récompense en effet les petits projets, porteurs d’emplois durables, participant au développement local et répondant aux valeurs d’éthique des Boutiques de Gestion. En 2009, 80 lauréats (sur 1300) ont été récompensés dans les régions. 60% d’entre eux étaient demandeurs d’emploi.

Conditions pour participer au concours :

  • Avoir créé votre entreprise entre le 1er janvier 2009 et le 31 mars 2010,
  • Avoir fait appel au soutien d’un réseau d’accompagnement à la création d’entreprise

Participez au Concours Talents des Services à la Personne >>

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), un outil à privilégier pour professionnaliser les services à la personne ?

Jeudi 11 février 2010

Le dispositif de Validation des Acquis de l’Expérience créé en 2002* permet aujourd’hui à de nombreux salariés d’obtenir une certification professionnelle en faisant reconnaître leur expérience de terrain.

Véritable tremplin au cours d’une carrière, ce dispositif serait une voie de professionnalisation non négligeable pour les salariés des services à la personne. C’est d’ailleurs un des points de progrès envisagés dans le Plan II des services à la personne (2009). L’Agence nationale des services à la personne lancera donc prochainement une expérimentation sur 3 régions françaises. Celles-ci ne sont pas encore connues, plus d’infos très bientôt sur le blog !

Bon à savoir :
Toutes les conditions pour réaliser une VAE détaillées sur le site de l’ANSP. >>

* Loi du 17 janvier 2002.

Appel à candidature pour les Trophées du Grand Age

Vendredi 5 février 2010

Dans le but de promouvoir et de récompenser les meilleures initiatives d’aide et d’accompagnement des personnes âgées ou dépendantes, ce Trophée s’adresse entre autres à toutes les entreprises innovantes en la matière. Pour sa première édition l’an passé, l’événement organisé par Gérontechnologie.net avait mobilisé plus de 1000 professionnels de la santé, des services à la personne ou encore du maintien à domicile.

Le dossier de candidature doit être renvoyé pour le 18 mars 2010 à 19h. La remise des Trophées aura lieu le lundi 3 mai 2010 au Casino de Paris.

Professionnels de l’aide à domicile : un programme européen pour mieux valoriser vos compétences

Vendredi 29 janvier 2010

Si les services à la personne ne se ressemblent pas toujours d’un pays à l’autre, les pays membres de l’UE connaissent en la matière des problématiques communes : le recours encore trop régulier au travail non déclaré, la création d’emplois en majorité peu qualifiés, etc.

Face à ses difficultés récurrentes du secteur dans de nombreux pays européens, le programme Compétences +, financé en partie par la Commission européenne, propose déjà deux outils d’aide à la professionnalisation :

  • un référentiel d’activités du métier d’aide à domicile
  • un référentiel de compétences.

Via des questionnaires, vous pouvez facilement faire un point de vos connaissances afin par exemple de mieux rédiger votre CV ou mettre en valeur votre expérience lors d’un entretien d’embauche. Ces outils conçus spécialement pour les professionnels de l’aide à domicile sont disponibles directement en ligne. De quoi réaliser facilement un vrai bilan ! Tester le programme. >>








Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >