Archive pour la catégorie ‘Aide personnes agees’

3 questions à Marie-Pierre Dujaric, Communication de la marque, société LEGRAND

lundi 31 octobre 2011

Pourquoi avoir reconduit votre partenariat avec la Maison du Futur pour la deuxième année consécutive ?
Parce que c’est une opportunité unique pour Legrand de présenter l’ensemble de son offre en grandeur nature, au sein d’un salon particulièrement attrayant qui attire de nombreux visiteurs. Ils y découvriront les solutions Legrand qui sécurisent le logement de manière non intrusive : chemin lumineux, détecteurs (gaz, fumée, inondation mais aussi de chutes…).

Quel rôle joue la domotique dans l’amélioration du quotidien à domicile ?
Elle sert l’enjeu majeur du maintien à domicile pour la personne en situation de dépendance qui souhaite vivre chez elle le plus longtemps possible avec un meilleur niveau de sécurité et de confort. À cet égard, les solutions domotiques Legrand représentent une aide précieuse. Les automatismes de la maison sécurisent les déplacements, libèrent des gestes quotidiens fastidieux et facilitent la communication avec l’extérieur.

L’objectif est de rendre le bâtiment, les établissements spécialisés et les logements plus sûrs et accessibles. Ainsi, pour améliorer la sécurité et le confort des personnes âgées et réduire le nombre d’accidents et leur gravité, nous avons conçu une gamme complète de produits pratiques et ergonomiques (commandes centralisées, détecteurs téléguidés de risques domestiques, appareillages adaptés…).

Quelles sont les innovations phares que les visiteurs pourront tester dans la Maison du Futur cette année ?
Nous mettrons l’accent sur les solutions de téléassistance Intervox (marque du Groupe Legrand). Parce que prévenir les risques ne suffit pas toujours, et que la domotique, aussi performante soit-elle, ne peut exclure totalement les dangers domestiques, Legrand a souhaité proposer des terminaux et des solutions de téléassistance qui permettent à toute personne dépendante, qui se trouverait en difficulté, d’appeler au secours.
La téléassistance est une solution pour maintenir le lien social, si souvent rompu. Elle permet en effet aux personnes seules de communiquer rapidement et en toute simplicité avec les piliers de leur vie quotidienne (proches, services, urgences, médecins …). Les solutions développées conjointement par Legrand et Intervox se composent d’un terminal d’appel et de produits périphériques très simples à utiliser comme une montre, un médaillon ou un détecteur de chute brutale.

> Découvrez l’intégralités des innovations de la Maison du Futur
> Pour visiter la Maison du Futur et tester ses innovations, demandez votre invitation gratuite au Salon des services à la personne

Intervox, la solution de téléassistance de Legrand à découvrir dans la Maison du Futur du Salon des services à la personne 2011

vendredi 28 octobre 2011

Chaque année, on recense en France 18 000 accidents domestiques,  dont les 2/3 des victimes sont des seniors.
C’est pourquoi  Legrand, spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, et Intervox ont mis au point une solution de téléassistance novatrice, à découvrir dans la Maison du Futur du Salon des services à la personne.

Intervox est le premier système alliant domotique et téléassistance. Il permet de favoriser la sécurité et la qualité de vie des personnes âgées et ainsi de conserver leur autonomie plus longtemps.

Avec Intervox, Legrand propose des terminaux de téléassistance pour plusieurs services tels que :
–    Détection de fumée, gaz, inondation et température
–    Détection de présence et d’activité
–    Centralisation des points de commandes  à domicile et à distance : lumière,  volets, chauffage, …
–    Déclencheurs fixes d’urgence (chutes, maladies,..) de proximité (famille) et de services à la personne (repas à domicile, ménage,…)

Par exemple, lors d’une détection de fumée pendant la nuit, le plateau de téléassistance est prévenu, et afin de faciliter l’évacuation et l’intervention des secours il est alors possible de déclencher à distance l’allumage des lumières, l’ouverture des volets et le déverrouillage de la porte d’entrée.

Cette innovation est à tester dans la Maison du Futur du Salon des services à la personne, du 1er au 3 Décembre 2011 à Paris.
> Découvrez les autres innovations de la Maison du Futur 2011

Service à la personne : devenez particulier-employeur

mercredi 13 juillet 2011

Garde d’enfant, soutien scolaire, auxiliaire de vie… Vous souhaitez bénéficier des services à la personne pour vous aider au quotidien ? Il existe pour cela deux solutions : faire appel à une structure prestataire de services à la personne ou devenir particulier employeur.

Dans cette conférence, Claire Richier, juriste à la FEPEM vous explique les avantages et obligations du statut de particulier-employeur.

Ecoutez l’enregistrement complet de la conférence sur le site du Salon des services à la personne.

Les avantages : 

1/ Le recrutement.
Vous êtes seul décideur de l’intervenant à domicile que vous allez recruter. En effet, même si vous décidez de passer par le biais d’une structure mandataire, qui se chargera des formalités de recrutement, le choix final ne dépend que de vous. Vous aurez également la possibilité de mettre en place une période d’essai, qui vous permettra d’établir une meilleure relation de confiance avec le salarié.

2/ La solution la moins coûteuse.
Devenir particulier-employeur est en effet moins onéreux que de faire appel à une structure prestataire de services à la personne.  

3/Les aides.
Les personnes qui optent pour l’emploi direct peuvent bénéficier de diverses aides financières et exonération qui permettront à nouveau de réduire le coût du service à domicile.

Les devoirs :


1/ Les conventions collectives.
En tant qu’employeur, vous vous devez de connaître et de mettre à disposition les 2 conventions collectives qui régissent l’emploi à domicile : la convention des salariés des particuliers-employeurs et la convention des assistantes maternelles.

2/Le salaire.
Afin de déterminer  le montant de rémunération que vous devez chaque mois à votre salarié, il faut au minima vous renseigner sur la valeur du SMIC mais également connaître le montant des salaires conventionnels, fixé par la FEPEM et les syndicats des salariés.

3/La déclaration.
Le Chèque emploi service universel vous permet de payer et de déclarer facilement votre salarié.

En savoir plus sur les services à la personne :
> Les services à la personne, c’est quoi exactement ? 
> Découvrez des structures prestataire de services à la personne
> Toutes les conférences audio du Salon des services à la personne 2010.

Les facteurs clés du « bien-vieillir »

lundi 20 juin 2011

En parallèle du débat sur le financement de la dépendance, le gouvernement s’inquiète également d’un autre aspect du vieillissement : le bien-être des personnes âgées. C’est dans ce cadre que Nora Berra, secrétaire d’État chargée de la Santé, a commandé un rapport intitulé « Bien-être et santé mentale : des atouts indispensables pour bien vieillir« .

Ce rapport précise les facteurs ayant une action positive sur le bien être et la santé mentale qui peuvent aider les personnes âgées à conserver et à optimiser leur autonomie :

• Conserver une bonne estime de soi
• Garder une identité positive
• Lutter contre l’isolement et la solitude
• Avoir le contrôle sur sa vie
• Savoir s’adapter

Pour en savoir plus, consulter le rapport « Bien-être et santé mentale : des atouts indispensables pour bien vieillir. »

Vers une deuxième journée de solidarité pour financer la dépendance ?

vendredi 17 juin 2011

Malgré les polémiques soulevées en début de semaine à l’occasion du lundi de Pentecôte, Jean-Pierre Raffarin a récemment suggéré d’instaurer une deuxième journée de ce type, pour répondre aux problèmes de financement de la dépendance.
Déjà à l’origine de la première journée de solidarité, l’ancien Premier ministre estime qu’il s’agit de «la solution la plus simple» pour financer la dépendance.

Cette option avait d’ailleurs déjà été abordée dans un rapport du Sénat publié le mois de février, ainsi que dans les conclusions du groupe de travail animé par Bertrand Fragonard, rendues publiques en mai dernier.

Pour rappel du calendrier, les conclusions des groupes de travail ministériels sont attendues pour le 21 juin. Le président de la République devra ensuite  arbitrer en juillet sur les différentes pistes proposées.

Source : Le Figaro – article « Raffarin pour une seconde journée de solidarité. »

La Fédération des Particuliers-Employeurs prend part au débat sur la dépendance

mercredi 1 juin 2011

Dans le cadre du débat sur la dépendance, la Fédération des Particuliers-Employeurs s’est interrogée sur les besoins des particuliers en perte d’autonomie et a réalisé, avec BVA, un sondage sur « Les Français et la dépendance ».

Il ressort de cette étude que, en cas de recours à un professionnel, 64% des Français opteraient pour le modèle du particulier-employeur.
De plus,  39% des répondants feraient appel à un organisme mandataire pour se faire accompagner tandis que 25% choisiraient de gérer seuls cette relation d’emploi.

« Au moment où le débat sur la dépendance s’engage, il est indispensable de replacer le mode d’accompagnement mandataire dans la réflexion des acteurs publics. Il faut donc revoir le modèle comme un ensemble de services répondant aux besoins des particuliers-employeurs en perte d’autonomie. » commente Marie-Béatrice Levaux, Présidente de la Fepem et membre du Conseil Économique, Social et Environnemental.

Source : Fepem

Financement de la dépendance : l’exemple des pays du Nord

vendredi 27 mai 2011

Alors que le débat autour de la réforme de la dépendance agite nos politiques depuis le début de l’année, il semble que nos voisins du Nord (Suède, Norvège, Finlande et Danemark) ont anticipé cette question depuis les années 1950.

Leur solution : un État providence universel permettant à chaque personne citoyenne, peu importe l’âge ou la situation sociale, de recevoir des services de prestataires publics ou privés à but non lucratif. Ce sont les municipalités qui financent une grande partie de ce système ainsi que l’impôt national.

Toutefois, « nous assistons à une dérive d’un système universaliste de prise en charge vers un modèle de plus en plus inégalitaire, de moins en moins axé sur la prévention », explique Michel Naiditch, médecin chercheur à l’Irdes (Institut de recherche et documentation en économie de la santé). « Tous les pays sans exception font entrer sur le marché de la vieillesse des agences de services à la personne ou des résidences à but lucratif et les mettent en concurrence avec le secteur public. » Aujourd’hui, 40 % des services à la personne suédois sont privés, 30 % en Finlande.

Source : Viva presse – Article « Prise en charge des personnes âgées : des modèles venus du Nord. »

Financement de la dépendance, plusieurs pistes abandonnées

mercredi 18 mai 2011

Le mystère reste entier sur les solutions à apporter dans le débat sur le financement de la dépendance. Nous en savons par contre davantage sur les pistes non retenues.

En effet, Roselyne Bachelot a récemment exclut le recours obligatoire à l’assurance privée, qui apparaissait jusqu’à aujourd’hui comme la piste privilégiée du gouvernement.
La proposition de recours sur succession, consistant à récupérer une partie des aides au décès du bénéficiaire, serait elle aussi abandonnée. Enfin, la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale écarte également la mise en place d’une deuxième « journée de solidarité », mesure qu’elle juge injuste puisque seuls les actifs et les salariés y contribueraient.

Mais alors, comment financer la prise en charge de la dépendance ? Aucune solution n’est encore arrêtée mais « nous resterons sur un socle massif de solidarité », assure Roselyne Bachelot.


Rappel du calendrier de la réforme de la dépendance.

Les 20 ans du réseau Age d’Or Services

mercredi 11 mai 2011

Cette année le réseau de services à la personne Age d’Or Services fête ses 20 ans et organise pour l’occasion un grand tirage au sort (jeu gratuit sans obligation d’achat). Parmi les lots : des bons de 1 000 €, 500 € et 200 € de services à la personne.


En 20 ans, Age d’Or Services est devenu une des références en matière de prise en charge, de maintien à domicile et de conservation du lien social pour les personnes les plus fragiles. Il s’agit également d’une des enseignes les plus développées dans les services à la personne.En quelques chiffres, c’est aujourd’hui : 180 implantations en France métropolitaine et dans les DOM-TOM, 50 000 clients et 1 milliers d’intervenants au service des personnes fragiles.

Pour participer au tirage au sort, rendez-vous sur le site internet www.agedorservices.com.

Les Lauréats de la 3ème édition des Trophées du Grand Âge

vendredi 6 mai 2011

Organisée par Gérontechnologie.net  et MDC, la 3ème édition des Trophées du Grand Âge s’est tenue le 2 mai dernier et a rassemblé plus de 800 professionnels du secteur. L’occasion pour tous d’échanger sur les thématiques du bien-vieillir : maintien à domicile, avenir des ehpad, gérontechnologies, aide aux aidants, avancées de la recherche Alzheimer, dépendance…

Cette soirée avait également pour but de récompenser les meilleures innovations de l’année passée dans différentes catégories. Parmi les lauréats : Réunica Domicile dans la catégorie Habitat/environnement, la société Denovo dans la catégorie Gérontechnologies, pour leur canne Tango qui tient debout toute seule. La Fondation Médéric Alzheimer a également été primée dans la catégorie Initiative Alzheimer & maladies neurodégénératives,pour son programme d’intervention Eval’zheimer.
Au total, 7 lauréats ont été récompensés au cours de la soirée, sans oublier les 4 coups de cœur du jury.

Consulter la liste complète des initiatives sélectionnées pour cette 3ème édition des Trophées du Grand Âge.






Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >