Archive pour la catégorie ‘Particulier-employeur’

Le Chèque emploi service : une offre au service des particuliers employeurs

mercredi 8 février 2012

A quoi sert le chèque emploi service ? Quelle est la différence entre le chèque emploi service préfinancé et le CESU déclaratif ? En quoi répond-il à un besoin sociétal ? Avec la conférence « Le chèque emploi service universel  déclaratif : une offre de service en phase avec la société et les besoins des utilisateurs », en écoute libre sur le site du Salon des services à la personne ,trouvez les réponses à toutes vos questions.

L’histoire du chèque emploi service universel

Avant 1994, le particulier employeur devait établir lui-même les documents nécessaires à l’embauche d’un salarié à domicile et devait le rémunérer par chèque bancaire. Dans le but de simplifier les démarches administratives de l’employeur et de lutter contre le travail au noir,  le chèque emploi service est donc mis en place en 1994.
En 2006, le chèque emploi service c’est ensuite modernisé pour devenir le chèque emploi service universel. Ce dernier se présente sous deux formes :

Le chèque emploi service universel  déclaratif qui permet au particulier employeur de déclarer la rémunération de son salarié sur Internet ou au moyen du volet social présent dans le chéquier emploi service universel.
Le chèque emploi service universel préfinancé est un titre de paiement à montant prédéfini. Il est financé en tout ou partie par une entreprise, un comité d’entreprise, une mutuelle, une caisse de retraite, une collectivité territoriale,…
Il sert à rémunérer un salarié à domicile, une assistante maternelle agréée, un prestataire de service ou une structure d’accueil (crèche, halte-garderie, …).

Depuis sa mise en place, le chèque emploi service est perçu comme une innovation de rupture dans le secteur des services à la personne en permettant le développement de l’emploi et la lutte contre le travail non déclaré.

Le chèque emploi service, une offre de service en phase avec la société ?

Deux phénomènes expliquent les enjeux de la création du chèque emploi service :

L’évolution démographique : en France, nous constatons que la natalité est satisfaisante pour le renouvèlement des générations mais implique une augmentation des demandes de garde d’enfant. Le vieillissement de la population est aussi un enjeu car 35% de la population sera âgée de plus de 60 ans en 2050. L’espérance de vie augmente et donc le nombre de personnes dépendantes vivant à domicile aussi.

L’aspiration à la qualité de vie : nos modes de vie évoluent. On cherche à concilier notre vie professionnelle avec notre vie privée augmentant de ce fait la demande de services à la personne.

Le chèque emploi service : un enjeu réussi

L’essor du chèque emploi service s’explique en  4 points :

-Les Français ont fait le choix de l’emploi direct. Il y a actuellement plus de 2 millions de particuliers employeurs en France.
-Les particuliers employeurs  ont adopté ce système qui facilite l’accès au service à la personne. Grâce à internet on peut adhérer facilement au chèque emploi service en ligne mais aussi déclarer son salarié à domicile et retrouver les divers documents fiscaux (bulletins de salaires, attestation,…)
-La création du chèque emploi service a été suivie par la réalisation d’un accompagnement humain. Une plateforme téléphonique a été mise en place pour répondre à toutes les questions des particuliers employeurs et des salariés à domicile ce qui a permis de renforcer leur confiance et leur sentiment de sécurité vis-à-vis du chèque emploi service.
-La création du chèque emploi service a permis la reconnaissance sociale des salariés du secteur en luttant contre le travail au noir et obligeant ainsi le particulier employeur a déclaré son salarié à domicile.

Ecoutez l’enregistrement complet de la conférence  « Le Chèque emploi service universel déclaratif : une offre de service en phase avec la société et les besoins des utilisateurs », sur le site du Salon des services à la personne.

Retrouvez sur le même sujet :

–          Le Chèque emploi service universel

–          Le Chèque emploi service universel  du bénéficiaire à l’intervenant

Quoi de neuf dans le secteur du particulier employeur ?

lundi 16 janvier 2012

Dans la conférence « Innovation dans le secteur du particulier employeur », en écoute libre sur le site du Salon des services à la personne, Marie-Beatrice Levaux, Présidente de la Fédération nationale des particuliers employeurs (FEPEM) , Sophie Bresset, Chargée d’étude de l’emploi et de la famille de l’observatoire de la FEPEM et Martial Delpuech, Directeur Marketing et Communication de la FEPEM, établissent le bilan 2011 du secteur du particulier employeur et les pistes à suivre pour l’année 2012.

Etat des lieux du secteur des particuliers employeurs en 2011 :

Les particuliers employeurs ont soufferts de la perte de l’allègement des charges, mise en place le 30 janvier 2011. Cette nouvelle mesure a engendré une hausse de 12% sur le coût du travail pour les particuliers employeurs.
Néanmoins, les chiffres du secteur restent optimistes : on dénombre plus de 3 600 000 particuliers employeurs qui emploient plus de 1 700 000 salariés à domicile.

Les pistes à suivre pour 2012 :

Les besoins du secteur  sont en constante évolution. Par exemple, l’activité de la PAJE (Prestation d’accueil du jeune enfant) n’a pas désempli en 2011 : la garde d’enfants est devenue une réelle problématique pour les jeunes couples. Pour la FEPEM, cet axe devrait donc être approfondi afin de mieux organiser et structurer cette activité.

Autre enjeu du secteur : l’accompagnement du vieillissement à domicile. En effet, environ 57% des particuliers employeurs ont plus de 60 ans. Or cette population représente des besoins bien d’aide à domicile spécifiques qui sous-entendent une confiance solide entre l’employeur et son salarié à domicile.
Une étude, menée par la FEPEM, montre également qu’un million des particuliers employeurs « fragiles » emploie pendant plus de  4 ans le même intervenant à domicile. Enfin, 64% des personnes interrogées dans le cadre de l’étude, souhaiteraient devenir particulier employeur dans le futur pour vieillir plus longtemps chez soi.

Forte de ce constat, la FEPEM a monté une compagne de communication innovante pour cette année 2011 : «le double des clefs ». La FEPEM lui a dédié un site internet pour mieux s’adresser aux particuliers employeurs. Sur ce site on y découvre des vidéos de mise en situation entre le particulier employeur et son salarié à domicile pour informer simplement des points-clés pour être particulier employeur.

Pour conclure, la FEPEM garde comme objectif pour l’année 2012 la professionnalisation du secteur.

Ecoutez l’enregistrement complet de la conférence « Innovation dans le secteur du particulier employeur » sur le site du Salon des services à la personne.

Service à la personne : devenez particulier-employeur

mercredi 13 juillet 2011

Garde d’enfant, soutien scolaire, auxiliaire de vie… Vous souhaitez bénéficier des services à la personne pour vous aider au quotidien ? Il existe pour cela deux solutions : faire appel à une structure prestataire de services à la personne ou devenir particulier employeur.

Dans cette conférence, Claire Richier, juriste à la FEPEM vous explique les avantages et obligations du statut de particulier-employeur.

Ecoutez l’enregistrement complet de la conférence sur le site du Salon des services à la personne.

Les avantages : 

1/ Le recrutement.
Vous êtes seul décideur de l’intervenant à domicile que vous allez recruter. En effet, même si vous décidez de passer par le biais d’une structure mandataire, qui se chargera des formalités de recrutement, le choix final ne dépend que de vous. Vous aurez également la possibilité de mettre en place une période d’essai, qui vous permettra d’établir une meilleure relation de confiance avec le salarié.

2/ La solution la moins coûteuse.
Devenir particulier-employeur est en effet moins onéreux que de faire appel à une structure prestataire de services à la personne.  

3/Les aides.
Les personnes qui optent pour l’emploi direct peuvent bénéficier de diverses aides financières et exonération qui permettront à nouveau de réduire le coût du service à domicile.

Les devoirs :


1/ Les conventions collectives.
En tant qu’employeur, vous vous devez de connaître et de mettre à disposition les 2 conventions collectives qui régissent l’emploi à domicile : la convention des salariés des particuliers-employeurs et la convention des assistantes maternelles.

2/Le salaire.
Afin de déterminer  le montant de rémunération que vous devez chaque mois à votre salarié, il faut au minima vous renseigner sur la valeur du SMIC mais également connaître le montant des salaires conventionnels, fixé par la FEPEM et les syndicats des salariés.

3/La déclaration.
Le Chèque emploi service universel vous permet de payer et de déclarer facilement votre salarié.

En savoir plus sur les services à la personne :
> Les services à la personne, c’est quoi exactement ? 
> Découvrez des structures prestataire de services à la personne
> Toutes les conférences audio du Salon des services à la personne 2010.

10 nouveaux Centres Ressources en France

vendredi 20 mai 2011

Nous vous annoncions en janvier dernier l’apparition des Centre Ressources, point de rencontre entre les particuliers-employeurs et salariés.
Depuis, 10 nouveaux centres ont été ouverts par l’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles dans plusieurs régions de France, avec le soutien de l’ANSP. Pour rappel, ils proposent différents services. Par exemple une aide au recrutement ou une information sur les droits des salariés.

Pour voir les centres près de chez vous, consultez le site portail de l’emploi entre particuliers.

Les indemnités kilométriques des assistantes maternelles revues

lundi 25 avril 2011

Une instruction fiscale du 25 février dernier avait déjà revalorisé le montant maximal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles pour 2011. Mais, hausse du prix des carburants oblige, une instruction du 14 avril émanant du ministère du budget, a de nouveau réajusté ce montant.

Rappel des montants d’indemnités kilométriques pour 2011.

Nouveauté : les Centres Ressources des Particuliers-Employeurs et des Emplois de la Famille

lundi 28 février 2011

Depuis le 18 janvier 2011, les particuliers-employeurs et salariés ont leurs points de rencontre : les Centres de Ressources. Résultat d’une convention entre la Fédération des particuliersemployeurs de France et l’Agence nationale des services à la personne, ces centres ont pour objectif « de délivrer une information exhaustive et de proposer un accompagnement individualisé aux employeurs comme aux salariés » informe Marie-Pierre Le Breton, de l’ANSP.

Quatre départements expérimentent déjà ce dispositif depuis janvier : la Haute-Loire (Puy-en-Velay), l’Ile-de-France (Paris), le Nord (Lille), les Pyrénées-Atlantiques (Pau). Un cinquième à la Réunion est en cours d’aboutissement.

S’il n’y a pas de centre près de chez vous, n’hésitez pas à vous renseigner sur le site portail de l’emploi entre particuliers.

Le nombre de particuliers-employeurs en hausse fin 2010

jeudi 20 janvier 2011

Partiulier employeurMalgré les récentes mauvaises nouvelles en matière d’emploi à domicile (fin à l’abattement de 15% d’exonération de charges sociales pour les particuliers-employeurs), le nombre de particuliers-employeurs a continué à augmenter fin 2010. Sur le dernier trimestre, leur nombre augmente de 0,4 % par rapport au trimestre précédent.

Au total, d’après la dernière étude de l’Acoss* la masse salariale versée par les particuliers-employeurs reste soutenue, malgré un léger repli : + 4,2% en un an, (+ 5,2 % au deuxième trimestre, + 4,7 % au premier trimestre 2010).

Toutefois, hausse du coût de l’emploi du salarié ne prendra effet qu’à partir de la fin du mois de janvier, au moment du règlement du premier salaire de l’année. Il faudra donc attendre les analyses d’emploi des prochains mois pour mesurer véritablement l’impact de la suppression de l’abattement en faveur des particuliers-employeurs.

*Acoss Stat Conjoncture n°119 – Décembre 2010 « Les particuliers employeurs au troisième trimestre 2010« .

Fin de l’abattement pour les particuliers-employeurs au 1er janvier 2011

lundi 10 janvier 2011

Particuliers-employeurs, attention, si vous employez en ce moment même des salariés à votre domicile,  l’abattement de 15 points dont vous bénéficiez jusqu’à présent prend fin dès le 1er janvier 2011 !

Pour mieux comprendre : rappel des faits et impact de la fin de l’abattement de 15 points.

Le Cesu déclaratif, mode d’emploi

mercredi 5 janvier 2011

Vous êtes particulier-employeur ? Le chèque emploi-service universel vous permet de déclarer et rémunérer des activités de services à la personne et présente plusieurs avantage : il simplifie les démarches déclaratives de l’employeur, ouvre droit à une réduction ou à un crédit d’impôt sur le revenu…

Dans l’enregistrement de la conférence « Le Cesu déclaratif : comment adhérer ? Comment l’utiliser ? », découvrez qui peut recourir au Cesu et et profiter de l’intégralité des avantages prévus pour le particulier-employeur et le salarié.

Cette conférence était organisée par :
Cncesu

Fin de l’abattement pour les particuliers-employeurs, rappel des faits

lundi 13 décembre 2010

Le 7/12/2010, le Sénat a mis fin à l’abattement de 15% d’exonération de charges sociales pour les services à la personne dont bénéficiaient jusqu’à présent les particuliers-employeurs pour embaucher des salariés à leur domicile.

Rappel des faits :

Été 2010 : le gouvernement annonce le maintien des déductions fiscales prévues par le plan Borloo sur les emplois à domicile.

7 décembre 2010 :

Dans un 1er temps, les sénateurs votent lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2011 contre l’article 90 qui vise à supprimer les 15 % d’exonération de charges sociales prévus pour les particuliers-employeurs. Mais le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État, François Baroin demande une seconde délibération Lire le reste de cet article






Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >