Archive pour la catégorie ‘Services aux particuliers’

Aidants familiaux, Claudie Kulak vous invite à faire le choix de l’entraide.

Mercredi 10 avril 2013

On compte aujourd’hui dans notre pays un grand nombre d’aidants familiaux. Ces Français qui ont choisi d’assumer l’accompagnement quotidien d’un proche ou d’un parent en situation de handicap ou de perte d’autonomie doivent relever de nombreux défis.
Ils doivent notamment apprendre à gérer leur implication affective afin de pouvoir déléguer une partie de leur tâche  à des professionnels et s’autoriser des moments de répit. Mais au-delà de cette difficulté d’ordre émotionnelle, le principal défi d’un aidant est sans doute celui de l’isolement.
Il existe pourtant des réseaux de solidarité qui permettent aux aidants familiaux de se fédérer et d’engager des démarches d’entraide et de partage.
C’est par exemple le cas de La Compagnie des Aidants, que nous présente sa Fondatrice Claudie Kulak.

Lire le reste de cet article

Sophie Biron nous présente l’encadrement juridique pour les personnes dépendantes.

Vendredi 22 février 2013
Un de vos proches se trouve dans une situation de perte d’autonomie ? Vous craignez qu’il fasse de mauvais choix et estimez qu’il n’est plus capable de gérer son indépendance et ses ressources au quotidien ? Dans de telles circonstances, il vous est possible d’envisager un encadrement juridique pour cette personne fragilisée. Mais alors à qui s’adresser, et quelles mesures peuvent être mises en place ?
A l’occasion d’une interview donnée lors du Salon des services à la personne 2012, Sophie Biron, mandataire judiciaire à la protection des majeurs à l’UDAF76, vous éclaire sur les solutions existantes et les démarches à engager.

La VAE, pour progresser dans le secteur des services à la personne.

Jeudi 7 février 2013
Les métiers des services à la personne connaissent un essor important ces dernières années et attirent de plus en plus de candidats. Parmi eux, certains ne disposent pas de diplôme spécifique mais peuvent bénéficier d’une formule à la popularité croissante : la VAE.
Mise en place en 2002, la Validation des Acquis de l’Expérience est une procédure qui permet de valoriser une expérience (professionnelle ou non) par un diplôme ou un certificat de qualification. Philippe Boisson, responsable de l’unité VAE à l’Agence de Service et de Paiement, nous parle de cette démarche qui contribue au développement des métiers des services à la personne, et décrypte pour nous les nouvelles tendances de ce secteur.

Lucile Bataille vous explique comment réduire les risques d’accidents domestiques

Lundi 28 janvier 2013

En 2012, les accidents domestiques ont été à l’origine de près de 20 000 décès en France, soit 4 fois plus que les accidents de la route.
A la lumière de ce chiffre étonnant et pourtant méconnu, il parait important de se pencher sur cette question des accidents domestiques, de leurs principales causes ainsi que des pistes pour les éviter.

Lors d’une interview donnée à l’occasion du Salon des services à la personne, Lucile Bataille, ergothérapeute pour le PACT de Seine-et-Marne, nous apprend que près de la moitié de ces 20 000 décès sont liés à des chutes au domicile.
Elle illustre ce phénomène en nous livrant une série d’exemples : une chute à la sortie de la douche ou de la baignoire, sur un obstacle au sol comme un tapis, ou encore à cause d’un mauvais chaussage.
Lire le reste de cet article

Aidants familiaux, comment trouver du répit ?

Vendredi 25 janvier 2013
Lorsqu’une personne de votre entourage proche se retrouve dans une situation de perte d’autonomie, que ce soit en raison de son âge ou à la suite d’un accident, vous pouvez vous retrouvez responsable de cette personne.
Vous devenez alors ce que l’on appelle un aidant familial, en prenant en charge ce proche, qui ne peut plus gérer les gestes simples du quotidien.

Dès lors, votre charge de travail pour soutenir cette personne varie en fonction de la gravité du handicap. Néanmoins, quel que soit son degré de dépendance, cela s’impose souvent comme un travail à part entière, qui n’est parfois pas compatible avec d’autres activités.

Lire le reste de cet article

Comment développer la notoriété de votre structure de services à la personne ?

Jeudi 12 avril 2012

Vous souhaitez développer la notoriété de votre structure de services à la personne ? Interviewé à l’occasion du Salon des services à la personne 2011, Joachim Soëtard, Directeur de la Communication et du Marketing de l’Agence Nationale des Services à la Personne (ANSP), vous donne quelques bons conseils pour optimiser votre communication dans le secteur.

Dans un premier temps, Joachim Soëtard rappelle qu’il est important pour les entrepreneurs du secteur d’être attentifs à l’environnement concurrentiel et  d’observer les prestations de services à la personne proposées par les structures concurrentes.

Lire le reste de cet article

L’agrément et la déclaration dans les services à la personne

Mercredi 28 mars 2012

En 2010, on comptait près de 25 000 organismes agrées de services à la personne. Interviewée à l’occasion de la 5ème édition du Salon des services à la personne, Marie-Pierre Le Breton, Directrice de l’offre et des partenariats de l’Agence nationale des services à la personne ANSP, nous éclaire sur la différence entre l’agrément et  la déclaration.

Marie-Pierre Le Breton nous rappelle donc que pour proposer des services à la personne, tels que du ménage ou du bricolage, auprès de tout public la déclaration suffit. Celle-ci va permette à l’entrepreneur de bénéficier d’avantages fiscaux et sociaux, comme par exemple la TVA à taux réduit. La déclaration donne également droit aux particuliers de bénéficier de réductions fiscales.

Lire le reste de cet article

Le Chèque emploi service : une offre au service des particuliers employeurs

Mercredi 8 février 2012

A quoi sert le chèque emploi service ? Quelle est la différence entre le chèque emploi service préfinancé et le CESU déclaratif ? En quoi répond-il à un besoin sociétal ? Avec la conférence « Le chèque emploi service universel  déclaratif : une offre de service en phase avec la société et les besoins des utilisateurs », en écoute libre sur le site du Salon des services à la personne ,trouvez les réponses à toutes vos questions.

L’histoire du chèque emploi service universel

Avant 1994, le particulier employeur devait établir lui-même les documents nécessaires à l’embauche d’un salarié à domicile et devait le rémunérer par chèque bancaire. Dans le but de simplifier les démarches administratives de l’employeur et de lutter contre le travail au noir,  le chèque emploi service est donc mis en place en 1994.
En 2006, le chèque emploi service c’est ensuite modernisé pour devenir le chèque emploi service universel. Ce dernier se présente sous deux formes :

-Le chèque emploi service universel  déclaratif qui permet au particulier employeur de déclarer la rémunération de son salarié sur Internet ou au moyen du volet social présent dans le chéquier emploi service universel.
-Le chèque emploi service universel préfinancé est un titre de paiement à montant prédéfini. Il est financé en tout ou partie par une entreprise, un comité d’entreprise, une mutuelle, une caisse de retraite, une collectivité territoriale,…
Il sert à rémunérer un salarié à domicile, une assistante maternelle agréée, un prestataire de service ou une structure d’accueil (crèche, halte-garderie, …).

Depuis sa mise en place, le chèque emploi service est perçu comme une innovation de rupture dans le secteur des services à la personne en permettant le développement de l’emploi et la lutte contre le travail non déclaré.

Le chèque emploi service, une offre de service en phase avec la société ?

Deux phénomènes expliquent les enjeux de la création du chèque emploi service :

-L’évolution démographique : en France, nous constatons que la natalité est satisfaisante pour le renouvèlement des générations mais implique une augmentation des demandes de garde d’enfant. Le vieillissement de la population est aussi un enjeu car 35% de la population sera âgée de plus de 60 ans en 2050. L’espérance de vie augmente et donc le nombre de personnes dépendantes vivant à domicile aussi.

-L’aspiration à la qualité de vie : nos modes de vie évoluent. On cherche à concilier notre vie professionnelle avec notre vie privée augmentant de ce fait la demande de services à la personne.

Le chèque emploi service : un enjeu réussi

L’essor du chèque emploi service s’explique en  4 points :

-Les Français ont fait le choix de l’emploi direct. Il y a actuellement plus de 2 millions de particuliers employeurs en France.
-Les particuliers employeurs  ont adopté ce système qui facilite l’accès au service à la personne. Grâce à internet on peut adhérer facilement au chèque emploi service en ligne mais aussi déclarer son salarié à domicile et retrouver les divers documents fiscaux (bulletins de salaires, attestation,…)
-La création du chèque emploi service a été suivie par la réalisation d’un accompagnement humain. Une plateforme téléphonique a été mise en place pour répondre à toutes les questions des particuliers employeurs et des salariés à domicile ce qui a permis de renforcer leur confiance et leur sentiment de sécurité vis-à-vis du chèque emploi service.
-La création du chèque emploi service a permis la reconnaissance sociale des salariés du secteur en luttant contre le travail au noir et obligeant ainsi le particulier employeur a déclaré son salarié à domicile.

Ecoutez l’enregistrement complet de la conférence  « Le Chèque emploi service universel déclaratif : une offre de service en phase avec la société et les besoins des utilisateurs », sur le site du Salon des services à la personne.

Retrouvez sur le même sujet :

-          Le Chèque emploi service universel

-          Le Chèque emploi service universel  du bénéficiaire à l’intervenant

Bien communiquer dans le secteur des services à la personne

Mardi 24 janvier 2012

Vous souhaitez vous faire connaître dans le secteur des services à la personne ?
Dans la conférence « Comment communiquer pour vous faire connaître et développer votre activité de services à la personne », en écoute libre sur le site du Salon des services à la personne et animée par Frédéric Benzimera, Dirigeant de Position, retrouvez les conseils d’experts pour vous aider à bien communiquer dans le secteur des services à la personne.


Les besoins de communication dans le secteur des services à la personne :

Joachim Soëtard, Directeur de la communication et du marketing à l’Agence nationale des services à la personne (ANSP), établit un bilan général de communication dans le secteur des services à la personne.  Selon  un sondage mené par l’ANSP, seulement une personne sur dix aurait entendu parler des services à la personne.  Il apparaît que l’on s’intéresse aux services à la personne uniquement lorsqu’on en devient consommateur. Il reste donc un important travail pédagogique à faire auprès du grand public.
C’est pour cela que l’ANSP a mis en place le traceur « S ! », qui permet au public d’identifier facilement les structures de services à la personne. Il est également nécessaire de créer une force collective entre les acteurs du secteur : pour valoriser l’image des services à la personne chacun doit en effet valoriser ses compétences et ses métiers.

Les tendances communicatives des services à la personne :

Valérie March, Auteur de « Comment développer votre activité grâce aux médias sociaux ? », donne les 5 tendances clés en matière de communication dans les services à la personne :

  1. Le point sur le message
    Vous devez définir clairement votre message, faire le choix entre un message qui rappelle aux consommateurs de services à la personne que le coût des prestations est abordable grâce aux aides fiscales mises en place et un message sur le bénéfice de votre prestation par rapport à celles de vos concurrents.
  2. Les évènements de la vie
    Pour réussir à communiquer différemment,  vous pouvez lier vos communications à  des évènements de la vie de votre cible. Ainsi, l’arrivée des bulletins scolaires peut amener  des parents à s’interroger sur la nécessité de faire appel à une structure de cours particuliers.
  3. Internet
    Internet est un très bon outil, à la condition de bien l’utiliser. Il faut développer vos mots-clés autours du secteur des services à la personne et tester différentes campagnes de communication, en mesurer l’efficacité pour définir la plus percutante.
  4. Le réseau de prescripteurs
    Il est important de développer une relation de proximité avec les prescripteurs qui peuvent vous aider à faire connaitre votre offre de services à la personne.
  5. Les medias sociaux
    Tout comme Internet, les medias sociaux sont des outils fonctionnels si vous savez les utiliser et que vous en maitrisez les codes. Dans les services à la personne, il faut vous adresser directement au grand public et mettre en place un partage d’information qui fera vivre vos communautés.

Ecoutez l’enregistrement complet de la conférence « Comment communiquer pour vous faire connaître et développer votre activité de services à la personne »,  sur le site du Salon des services à la personne.

Quoi de neuf dans le secteur du particulier employeur ?

Lundi 16 janvier 2012

Dans la conférence « Innovation dans le secteur du particulier employeur », en écoute libre sur le site du Salon des services à la personne, Marie-Beatrice Levaux, Présidente de la Fédération nationale des particuliers employeurs (FEPEM) , Sophie Bresset, Chargée d’étude de l’emploi et de la famille de l’observatoire de la FEPEM et Martial Delpuech, Directeur Marketing et Communication de la FEPEM, établissent le bilan 2011 du secteur du particulier employeur et les pistes à suivre pour l’année 2012.

Etat des lieux du secteur des particuliers employeurs en 2011 :

Les particuliers employeurs ont soufferts de la perte de l’allègement des charges, mise en place le 30 janvier 2011. Cette nouvelle mesure a engendré une hausse de 12% sur le coût du travail pour les particuliers employeurs.
Néanmoins, les chiffres du secteur restent optimistes : on dénombre plus de 3 600 000 particuliers employeurs qui emploient plus de 1 700 000 salariés à domicile.

Les pistes à suivre pour 2012 :

Les besoins du secteur  sont en constante évolution. Par exemple, l’activité de la PAJE (Prestation d’accueil du jeune enfant) n’a pas désempli en 2011 : la garde d’enfants est devenue une réelle problématique pour les jeunes couples. Pour la FEPEM, cet axe devrait donc être approfondi afin de mieux organiser et structurer cette activité.

Autre enjeu du secteur : l’accompagnement du vieillissement à domicile. En effet, environ 57% des particuliers employeurs ont plus de 60 ans. Or cette population représente des besoins bien d’aide à domicile spécifiques qui sous-entendent une confiance solide entre l’employeur et son salarié à domicile.
Une étude, menée par la FEPEM, montre également qu’un million des particuliers employeurs « fragiles » emploie pendant plus de  4 ans le même intervenant à domicile. Enfin, 64% des personnes interrogées dans le cadre de l’étude, souhaiteraient devenir particulier employeur dans le futur pour vieillir plus longtemps chez soi.

Forte de ce constat, la FEPEM a monté une compagne de communication innovante pour cette année 2011 : «le double des clefs ». La FEPEM lui a dédié un site internet pour mieux s’adresser aux particuliers employeurs. Sur ce site on y découvre des vidéos de mise en situation entre le particulier employeur et son salarié à domicile pour informer simplement des points-clés pour être particulier employeur.

Pour conclure, la FEPEM garde comme objectif pour l’année 2012 la professionnalisation du secteur.

Ecoutez l’enregistrement complet de la conférence « Innovation dans le secteur du particulier employeur » sur le site du Salon des services à la personne.








Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >