Articles taggés avec ‘reforme de la dépendance’

Vers une deuxième journée de solidarité pour financer la dépendance ?

vendredi 17 juin 2011

Malgré les polémiques soulevées en début de semaine à l’occasion du lundi de Pentecôte, Jean-Pierre Raffarin a récemment suggéré d’instaurer une deuxième journée de ce type, pour répondre aux problèmes de financement de la dépendance.
Déjà à l’origine de la première journée de solidarité, l’ancien Premier ministre estime qu’il s’agit de «la solution la plus simple» pour financer la dépendance.

Cette option avait d’ailleurs déjà été abordée dans un rapport du Sénat publié le mois de février, ainsi que dans les conclusions du groupe de travail animé par Bertrand Fragonard, rendues publiques en mai dernier.

Pour rappel du calendrier, les conclusions des groupes de travail ministériels sont attendues pour le 21 juin. Le président de la République devra ensuite  arbitrer en juillet sur les différentes pistes proposées.

Source : Le Figaro – article « Raffarin pour une seconde journée de solidarité. »

Les retraités pourraient participer au financement de la dépendance

vendredi 10 juin 2011

Le rapport en préparation depuis plusieurs mois par le Conseil économique, social et environnemental sur le financement de la dépendance mentionne une possible hausse du taux de CSG (Cotisation Sociale Généralisée) sur les pensions de retraite. Le taux s’alignerait sur celui appliqué aux salaires (7,5 %) et pourrait passer à 6,6%.

Toutefois cette recommandation a déjà été écartée une première fois par le gouvernement. La remise du rapport par le Cese (Conseil économique, social et environnemental) sera l’occasion d’en débattre à nouveau.

Source : L’Express.

La Fédération des Particuliers-Employeurs prend part au débat sur la dépendance

mercredi 1 juin 2011

Dans le cadre du débat sur la dépendance, la Fédération des Particuliers-Employeurs s’est interrogée sur les besoins des particuliers en perte d’autonomie et a réalisé, avec BVA, un sondage sur « Les Français et la dépendance ».

Il ressort de cette étude que, en cas de recours à un professionnel, 64% des Français opteraient pour le modèle du particulier-employeur.
De plus,  39% des répondants feraient appel à un organisme mandataire pour se faire accompagner tandis que 25% choisiraient de gérer seuls cette relation d’emploi.

« Au moment où le débat sur la dépendance s’engage, il est indispensable de replacer le mode d’accompagnement mandataire dans la réflexion des acteurs publics. Il faut donc revoir le modèle comme un ensemble de services répondant aux besoins des particuliers-employeurs en perte d’autonomie. » commente Marie-Béatrice Levaux, Présidente de la Fepem et membre du Conseil Économique, Social et Environnemental.

Source : Fepem

Financement de la dépendance : l’exemple des pays du Nord

vendredi 27 mai 2011

Alors que le débat autour de la réforme de la dépendance agite nos politiques depuis le début de l’année, il semble que nos voisins du Nord (Suède, Norvège, Finlande et Danemark) ont anticipé cette question depuis les années 1950.

Leur solution : un État providence universel permettant à chaque personne citoyenne, peu importe l’âge ou la situation sociale, de recevoir des services de prestataires publics ou privés à but non lucratif. Ce sont les municipalités qui financent une grande partie de ce système ainsi que l’impôt national.

Toutefois, « nous assistons à une dérive d’un système universaliste de prise en charge vers un modèle de plus en plus inégalitaire, de moins en moins axé sur la prévention », explique Michel Naiditch, médecin chercheur à l’Irdes (Institut de recherche et documentation en économie de la santé). « Tous les pays sans exception font entrer sur le marché de la vieillesse des agences de services à la personne ou des résidences à but lucratif et les mettent en concurrence avec le secteur public. » Aujourd’hui, 40 % des services à la personne suédois sont privés, 30 % en Finlande.

Source : Viva presse – Article « Prise en charge des personnes âgées : des modèles venus du Nord. »

Financement de la dépendance, plusieurs pistes abandonnées

mercredi 18 mai 2011

Le mystère reste entier sur les solutions à apporter dans le débat sur le financement de la dépendance. Nous en savons par contre davantage sur les pistes non retenues.

En effet, Roselyne Bachelot a récemment exclut le recours obligatoire à l’assurance privée, qui apparaissait jusqu’à aujourd’hui comme la piste privilégiée du gouvernement.
La proposition de recours sur succession, consistant à récupérer une partie des aides au décès du bénéficiaire, serait elle aussi abandonnée. Enfin, la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale écarte également la mise en place d’une deuxième « journée de solidarité », mesure qu’elle juge injuste puisque seuls les actifs et les salariés y contribueraient.

Mais alors, comment financer la prise en charge de la dépendance ? Aucune solution n’est encore arrêtée mais « nous resterons sur un socle massif de solidarité », assure Roselyne Bachelot.


Rappel du calendrier de la réforme de la dépendance.

Réforme de la dépendance, la prise de position du Medef

jeudi 14 avril 2011

Le Medef, conseil exécutif de l’organisation patronale, vient de dévoiler une liste de 20 propositions dans le cadre de la réforme de la dépendance propose un système à 2 niveaux :

Recentrer le socle public de solidarité actuel (l’allocation personnalisée à l’autonomie) sur les personnes aux revenus les plus modestes. L’organisation patronale exclue que celui-ci engendre un «nouveau financement par les entreprises, compte tenu du coût du travail et de l’ampleur de nos déficits, mais aussi du risque même de la dépendance qui concerne peu l’entreprise».

Mettre en place «une solution assurantielle» sous la forme d’une couverture universelle privée obligatoire. Le Medef invite également l’Etat à instaurer une aide publique à la souscription pour garantir l’accès pour tous à ces assurances.

Lors de ses différentes interventions sur le sujet, Laurence Parisot, Présidente du Medef, a rejetté l’idée d’instaurer une deuxième journée de solidarité, idée soulevée par l’Elysée au début du mois : « outre les difficultés pratiques de mise en œuvre pour les entreprises, cette proposition conduirait à faire peser à nouveau le financement de la protection sociale sur les revenus du travail et en particulier sur les salariés ».

Elle a enfin précisé que, pour le Medef, la piste d’un alignement du taux de CSG des retraités sur celui des actifs « devra être explorée mais seulement si un appel à la solidarité nationale se révélait incontournable. »

Rappel du calendrier de la réforme du financement de la dépendance.

Source : Le Figaro, article : « Les 20 propositions du Medef concernant la dépendance« .






Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >