Manque de reconnaissance et d’attractivité : comment valoriser les métiers d’assistante maternelle et de garde d’enfants à domicile ? La réforme suffira-t-elle à améliorer leur situation ?


Le nombre des assistantes maternelles, mode de garde historique, ne cesse de baisser. D’ici 2030, 30% d’entre elles seront parties à la retraite. Parviendra-t-on à les remplacer ? De leur côté, les gardes d’enfants à domicile, qu’elles soient salariées d’un parent particulier employeur ou d’une structure de services à la personne, sont en constante progression. Néanmoins, elles souffrent d’une méconnaissance, les parents n’ayant pas toujours le réflexe de faire appel à leurs services. Un seul métier, différents formats d’exercice, mais des problématiques communes.
Comment améliorer la situation de ces professionnelles de l’accueil individuel et redorer le blason de ce métier ?
Ce sera l’objet de cette table ronde. Il sera question de professionnalisation, de formation initiale et continue, de perspectives de carrière, de rémunération… mais aussi de l’impact de la réforme des services aux familles en cours d’application depuis septembre, et pour les salariées des particuliers-employeurs, de la nouvelle convention collective qui entrera en vigueur en janvier 2022.

La conférence se déroule à Paris Porte de Versailles et sur internet : lien

Temps fort

Mercredi 24 de 15:30 à 16:30

Salle Europe et sur internet

Ajouter au programme

Animé(e) par :

Erick Cala

Erick Cala

Journaliste, Animateur et Co-fondateur - Fer2Lance

Intervenant(s) :

Danielle Gillot

Danielle Gillot

Référente assistantes maternelles - CFTC

Jean-François Le Gall

Jean-François Le Gall

Président de la commission petite enfance - FEDESAP

Maïmonatou Mar

Maïmonatou Mar

Co-fondatrice - Association Gribouilli

Eléonore de Saint Seine

Eléonore de Saint Seine

Co-fondatrice et Directrice Générale - Edumiam