Créer une structure de garde d’enfants : ce qu’il faut savoir

Parfait compromis entre la garde d’enfant en assistante maternelle et celle en crèche traditionnelle, la micro-crèche est une petite structure pouvant accueillir un effectif maximal de 10 enfant âgés de 10 semaines à 3 ans. Ce service qui offre un accueil plus familial qu’en crèche classique a été instauré par l’article R.2324-14 du Code de la Santé Publique et la publication du décret 2010-613 du 7 juin 2010 relatif aux établissements et services d’accueil des enfants de moins de 6 ans (EAJE).

Le concept de micro-crèche répond à une réelle nécessité du marché. La France a ainsi enregistré 758 000 naissances en 2018. Avec plus de 80 % de mères de famille professionnellement actives, notre pays se place aujourd’hui comme l’un des états européens ou la demande de places en crèche est la plus forte.

De ce fait, les EAJE ont le vent en poupe. Elles représentent un créneau porteur pour les personnes désirant se lancer dans le secteur de la garde d’enfant, notamment sous forme de franchise. Avant de vous lancer et ouvrir votre micro-crèche en franchise, veillez à respecter six étapes essentielles grâce auxquelles vous mettrez toutes les chances de réussite de votre côté.

1- Ouvrir une micro-crèche en franchise : l’étude du marché de la garde d’enfants en structures collectives

Les crèches privées : un marché en pleine expansion

La règle est la même pour toute création d’entreprise : commencer par analyser le marché concerné sur le plan national puis au niveau local. Depuis 2010, la demande en micro-crèche progresse chaque année de 19 % et prévoit d’atteindre 29 % en 2020. (étude du cabinet Xerfi).

Côté chiffres, le secteur de l’EAJE accueillant moins de 10 enfants pesait en 2017 plus de 1,3 milliards d’euros (contre 390 millions d’euros en 2010). Or on dénombre un manque de places au moins égal à un million avec seulement 1,4 millions de possibilités d’accueil (structures collectives + assistantes maternelles réunies) pour une demande de garde de 2,3 millions d’enfants.

Étudier la demande au niveau local

L’ouverture d’une micro-crèche nécessite d’analyser minutieusement le marché local. En effet, la CAF propose des aides destinées à développer l’offre de places d’accueil sur les territoires qui en sont le moins pourvus et à répondre à un réel besoin des familles.

2- Choisir un réseau de franchise

Le concept de franchise s’adapte tout particulièrement au secteur de la petite enfance et de la micro-crèche. Il se révèle même un choix aussi judicieux qu’incontournable si l’on considère l’accueil de jeunes enfants de moins de 6 ans comme une activité légalement très encadrée requérant de surcroît une véritable expertise.

Ce type de structure nécessite aussi l’emploi d’un personnel qualifié, exigence indispensable pour convaincre les banques. L’établissement d’un modèle économique solide et convaincant tiendra également compte des subventions de la CAF dont le montant reste assujetti à de nombreux critères.

Pour résumer, la création et la gestion d’une micro-crèche nécessitent une réelle expertise et ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’amateurisme. De même, la question du recrutement, de la formation ou de la constitution des dossiers restent des étapes épineuses pour les porteurs de projets. Ces derniers trouveront dans les enseignes de franchise en micro-crèches un précieux et indispensable soutien sous forme de conseils et d’un accompagnement efficaces.

Vous êtes porteur d’un projet en micro-crèche ? Des franchises recrutent ! Parmi elles on citera :
• Baby Trees
• La cabane d’Achille et Camille
• Les Chérubins
• Kangourou Kids

3- Trouver le local adéquat

Vous souhaitez ouvrir une micro-crèche ? Ce projet doit satisfaire à l’exigence réglementaire du local qui doit pouvoir accueillir 10 enfants maximum et trois professionnels encadrants.

Ce local est soumis à la réglementation des ERP (Établissements recevant du public) tout en répondant à des obligations supplémentaires pour garantir le bien-être des enfants notamment en terme d’éclairage, d’aération, de chauffage, d’espaces adaptés à la toilette, au repos, à la restauration et aux jeux. Le local utilisé pour l’activité d’une micro-crèche doit répondre aux normes suivantes :
• 10 m² au moins par enfant (soit un local offrant au minimum 100 m² pour l’accueil maximal autorisé de 10 enfants)
• Une cuisine équipée
• Une salle de bain
• Des WC séparés
• Une salle d’activité de 3 m² par enfant, avec un minimum de 27 m²
• Au moins un dortoir disposant d’un lit par enfant accueilli
• Un espace réservé aux poussettes

Un franchiseur apportera aide et conseils sur le choix du local, son aménagement etc.. afin de se conformer aux normes réglementaires. Ces conditions sont indispensables pour obtenir un agrément et être autorisé à fonctionner.

4- Obtenir les autorisations

Accueillir un enfant en micro-crèche obéit à des règles strictes qui font l’objet d’autorisations. Ces dernières portent notamment sur les modalités d’ouverture, de fonctionnement, de financement public et du respect des normes qualitatives et sécuritaires.

Pour ouvrir une micro-crèche, une autorisation de fonctionner délivrée par le Conseil Départemental est indispensable. Elle est accordée après avis du médecin départemental de la Protection Maternelle et Infantile (PMI).

L’agrément de la Caisse d’Allocations Familiales qui conditionnera l’octroi d’une aide est soumis à la la constitution d’un dossier que doit déposer tout porteur de projet. Ce dossier doit mentionner entre-autres :
• L’adresse de la micro-crèche
• Le plan détaillé des locaux
• Les statuts de l’établissement
• Une étude des besoins prouvant que le projet répond bien à une demande locale
• Le projet et les modalités de fonctionnement prévues
• Les mesures prises pour accueillir des enfants en situation de handicap
• Le budget prévisionnel de fonctionnement
• Les modalités sociales (implication des parents, horaires, modalités d’inscription…)
• L’avis du maire au regard des structures privées et copies des documents relatif aux ERP justifiant de l’accessibilité et de la sécurité des locaux
• L’identité du référent technique, de la direction de la structure, leurs qualifications, les horaires de travail….
• La liste du personnel amené à s’occuper des enfants avec copie de leurs diplômes
• Copie de la déclaration préfectorale pour les structures de restauration à caractère social….

La constitution du dossier est une étape laborieuse, chronophage où la moindre erreur peut retarder voire faire refuser le projet. L’accompagnement d’un réseau de franchise trouve ici toute sa légitimité pour permettre d’ouvrir une micro-crèche dans les meilleurs délais.

5- Le recrutement du personnel

L’ouverture d’une crèche privée répond à des règles drastiques au regard du recrutement du personnel. La loi stipule que deux personnes minimum sont obligatoires dès lors que la structure accueille quatre enfants.

Le directeur de l’établissement doit être soit :
– Docteur en médecine
– Puéricultrice DE avec au moins trois ans d’expérience
– Éducateur de jeunes enfants DE avec au moins trois ans d’expérience

A défaut, le futur directeur devra justifier de l’appui technique, au sein de la structure, d’un personne répondant à l’une de ces exigences.

Au niveau du personnel de la structure, les salariés doivent posséder un diplôme au minimum de niveau 5 de type CAP ou BEP petite enfance ou d’assistant familial.

Faire partie d’un réseau de franchise en micro-crèche permet de bénéficier d’un appui technique en terme de gestion de la structure mais également d’une aide pour recruter et former du personnel compétent.

6- La communication, une étape clé avant l’ouverture

Une fois ces formalités accomplies, reste à faire connaître l’existence de votre micro-crèche. En matière de garde d’enfant et notamment de très jeunes enfants, il est essentiel d’inspirer confiance. Les franchises, de par leur déploiement national et leur expertise reconnue, inspirent d’emblée confiance auprès de parents qui ont besoin d’être rassurés.

 

Pour aller plus loin

Vous êtes dirigeant d’une entreprise ou association de services à la personne ? Vous voulez créer une structure de SAP ou rejoindre un réseau de franchise ? Vous exercez une profession libérale ? Participez au Salon des services à la personne et de l’emploi à domicile les 26 et 27 novembre prochains ! Et vivez 2 jours riches et positifs pour faire le point sur les opportunités et évolutions du secteur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Demandez votre badge gratuit d’accès au salon >

 

A propos de l’auteur

L’Observatoire de la franchise est depuis 1997 le pionnier des sites de mise en relation entre réseau de franchise et franchisés. Idéal pour trouver de l’information terrain, l’Observatoire de la franchise propose de nombreuses fiches pratiques, guides, sans oublier son livre blanc. Chaque réseau de franchise est passé au crible à travers des news, des dossiers et des interviews. L’annuaire des franchises est également là pour aider les nombreux candidats à trouver la bonne franchise : service, restauration, automobile… et bien d’autres !
> En savoir plus

 



Laisser un commentaire pour : Créer une structure de garde d’enfants : ce qu’il faut savoir

Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >