Quel(s) profil(s) pour réussir en franchise dans les services à la personne ?

Si l’on recense aujourd’hui en France 42 147 organismes dans le secteur des services à la personne, cette activité économique arrive en seconde place au classement du nombre d’unités de franchise, avec 220 réseaux. C’est dire si le commerce organisé s’est adapté aux besoins grandissants de la société actuelle. Pour autant, il s’agit d’un domaine très concurrentiel, dans lequel certaines compétences et qualités sont nécessaires afin de faire fructifier son affaire. Alors, vous y reconnaîtrez-vous ?

Plutôt expérimentés que diplômés

Pour commencer, les franchisés sont des femmes et des hommes qui pour la plupart étaient salariés avant de choisir de se reconvertir dans l’une des 26 activités dénombrées par l’Etat qui constituent les services à la personne. Toutes ont pour objet de faciliter la vie quotidienne des familles en proposant un accompagnement des personnes âgées, des enfants, des personnes vulnérables ou en situation de handicap. Elles sont majoritairement sous le régime de la simple déclaration, quand la garde des enfants de moins de 3 ans ou handicapés à domicile de moins de 18 ans est soumise à agrément et autorisation pour la conduite de véhicules pour les personnes qui ont des difficultés de mobilité par exemple.
Les jeunes diplômés sont une minorité parmi les profils de franchisés qui se lancent, bien que des formations dédiées existent comme le bac pro ASSP, le BTS économie sociale et familiale, le BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social, le DU gérontologie et que des entrepreneurs juniors très motivés exploitent leur agence.
Certains réseaux de commerce organisé développent même des services à domicile comme le bricolage ou l’assistance numérique, qui séduisent les seniors encore actifs, parfois en difficulté sur le marché de l’emploi en raison de leur âge et qui trouve là des opportunités de rebondir professionnellement en mettant au service des autres leurs compétences acquise au fil des ans.

Champions de la relation humaine

Il va de soi que les formations pour créer son agence de services à la personne ou, a minima, pour encadrer des intervenants effectuant des prestations de SAP sont différentes : les compétences requises diffèrent grandement. Même si les managers, dans les services à la personne, doivent disposer d’une compréhension minimale des besoins et des caractéristiques des usagers, ils doivent surtout être en mesure de recruter, former, manager et fidéliser les équipes d’intervenants et d’intervenantes. C’est pourquoi les formations de services à la personne pour créer son entreprise ou encadrer les équipes sont de niveau 5 ou 6, c’est-à-dire post-BAC.

La franchise : une alternative pour tous

L’évolution vers une privatisation croissante des services à la personne – 81% des acteurs étaient des entreprises privées en 2019 – implique que les dirigeants d’agences de services à la personne aient acquis des compétences solides en management, voire de l’expérience en gestion de personnel, y compris dans un tout autre domaine d’activité.
Quand on interroge les franchisés sur les difficultés récurrentes de leur métier, le leitmotiv porte sur le recrutement d’un personnel qui apporte satisfaction et la gestion de ce personnel. La connaissance de son secteur géographique est là un atout majeur pour le franchisé, qui aura identifié sans perdre de temps où s’adresser pour constituer localement son équipe d’intervenants à domicile.
Contrairement à de nombreux autres secteurs qui se développent en franchise et qui ne nécessitent pas ou très peu de personnel, la gestion des ressources humaines constitue l’un des enjeux de la réussite dans les services à la personne. Certains franchiseurs ont en conséquence développé des outils d’accompagnement de leurs franchisés à la fois pour les aider à recruter mais aussi pour savoir conserver les bons éléments.
Si l’appétence pour les métiers qui viennent en aide à autrui est un dénominateur commun parmi les candidats à la franchise dans les SAP, qui pour certains auront déjà exercé dans le médico-social au cours de leur carrière de salarié, la gestion d’entreprise nécessite des qualités – persévérance, remise en question, organisation, empathie – et des compétences. C’est là qu’intervient à nouveau le franchiseur pour fournir la formation initiale adéquate. Selon les enseignes, elle peut varier entre deux à sept semaines, comprenant la plupart du temps, une immersion en agence de quelques jours.

L’évolution de la demande de la clientèle dynamise également le marché. Les mesures gouvernementales de défiscalisation (cf le nouveau crédit d’impôt annoncé pour le 1e mars 2022) encouragent les foyers à recourir à des prestations légales dans un secteur longtemps marqué par le travail dissimulé. Les acteurs du marché constatent également que l’entretien du domicile est de plus en plus délégué à des prestataires extérieurs. Dans le même temps, sachant qu’un Français sur cinq aura plus de 65 ans en 2025, les besoins de maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie, qui souhaitent retarder ou éviter leur entrée en Ehpad, augmentent. Taux de croissance à deux chiffres, signatures de nouvelles agences et ouvertures maintenues pendant la crise sanitaire de la Covid-19 sont autant de signes que les franchises de services à la personne continuent de bien se porter.

 

 

Article rédigé par notre partenaire Franchise Directe 

Premier réseau mondial de mise en relation franchiseurs-franchisés, Franchise Directe est un site dédié aux porteurs de projets et créateurs comme aux enseignes qui recherchent des partenaires. Il répertorie des concepts variés qui se développent dans le secteur des services à la personne.

Sources :
Fédération Française de la Franchise
Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance
Ministère du Travail / DARES (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques)

 

Pour aller plus loin, rendez-vous à la journée live du Salon digital des services à la personne et de l’emploi à domicile organisée le 30 mars :
Venez rencontrer les acteurs de la grande chaîne des services à domicile. Échangez avec les professionnels et institutionnels présents au salon et trouvez les réponses à vos questions !
Rendez-vous le 30 mars 2021, de 9h à 18h.
> Je m’inscris gratuitement



Laisser un commentaire pour : Quel(s) profil(s) pour réussir en franchise dans les services à la personne ?

Demandez votre invitation gratuite >Invitez vos proches >